Digitalisation des experts-comptables : quelles transformations ?

Souvent perçue comme un danger (à tort), la digitalisation des experts-comptables a poussé la profession à se réinventer pour s’orienter vers de nouvelles activités et de nouvelles façons d’interagir avec son écosystème. Entre le développement de nouvelles activités, les gains de productivité dégagés, l’expert-comptable dispose de multiples opportunités pour prendre une place de choix au côté des entrepreneurs et dirigeants.

Gagnez en productivité, kwiper s’en charge pour vous !

Digitalisation des cabinets comptables : les grandes tendances à l’oeuvre

La digitalisation progressive de la profession comptable a fait émerger des nouvelles manières d’aborder le métier tant sur les services proposés que dans l’arrivée de nouveaux profils d’experts-comptables prompts à l’innovation. Certains cabinets ont misé sur l’automatisation pour proposer des services low cost tandis que d’autres ont préféré accentuer la dimension conseil de leur activité, quitte à la diversifier.

Sous les effets de la digitalisation, la profession d’expert-comptable n’est pas en train de mourir. Bien au contraire, elle se transforme.

Le développement des offres comptables digitales low cost

L’un des effets notables de la digitalisation et de l’automatisation en découlant est le développement des cabinets comptables low cost proposant des services entièrement digitalisés principalement au moyen de solutions Saas.

Ces cabinets se positionnent sur un marché où la comptabilité est perçue comme une contrainte, obligatoire pour s’acquitter de ses obligations légales et administratives.

Forcément, ce type de clientèle est très sensible au coût et cherche à le minimiser. Il s’agit le plus souvent d’entrepreneurs individuels et de jeunes sociétés faiblement capitalisées.

Ce public trouve une contrepartie évidente dans les solutions low cost quitte à effectuer le rapprochement bancaire par eux même souvent par le biais d’une interface web intuitive. Ainsi, le positionnement du cabinet low cost implique une stratégie de volume pour pouvoir dégager un résultat d’exploitation satisfaisant.

Mais, cette offre low cost est loin de convenir à tous les besoins des entreprises. De plus, ces cabinets peuvent se heurter à un risque de turn-over important de la clientèle s’ils ne disposent pas des services adéquats pour accompagner les entreprises dès l’émergence de nouveaux besoins.

Les nouveaux profils d’expert-comptables

L’autre pendant de la digitalisation est l’arrivée de nouveaux profils d’experts-comptables sensibilisés aux nouvelles technologies. Ces derniers sont capables de se doter d’une panoplie d’outils pour rationaliser et automatiser les tâches chronophages, la gestion de projet, l’acquisition client de sorte qu’ils ont plus de temps pour dispenser du conseil à forte valeur ajoutée.

De plus, ils disposent des compétences requises pour innover et intégrer des marchés jusqu’alors peu exploités par les experts-comptables traditionnels : automatisation de la création de documents juridiques, création de stratégie patrimoniale sur mesure automatisée, logiciels comptables proposant une UX adaptée à un secteur de marché spécifique…

En somme, ces experts-comptables perçoivent la digitalisation comme une source de productivité importante de laquelle il est possible de capter de la valeur.

Bénéficiez de l’expertise patrimoniale de kwiper

Digitalisation de l’expert-comptable : de l’opérationnel au conseil

Historiquement, la comptabilité avait pour première vocation de capter et d’assembler les données financières d’une entreprise afin de produire une vue d’ensemble claire pour son exploitant et pour les tiers. Dans un univers tout papier où l’ensemble des process de l’entreprise étaient analogiques, la phase de collecte des données et de leurs saisies représentait certainement la partie la plus importante de l’activité de l’expert-comptable.

Aujourd’hui, à l’ère de la digitalisation, de plus en plus de process de l’entreprise ont été automatisés ou sont en voie de l’être. On passe alors d’un système analogique à un système numérique où l’ensemble des données financières peuvent être captées automatiquement et centralisées en un seul point.

Ainsi, l’expert-comptable n’a plus à effectuer cette tâche chronophage de collecte, constituant pour lui un gain de productivité sans commune mesure. L’ensemble des retranscriptions et des vues peuvent être générées automatiquement de sorte que l’ensemble des tâches opérationnelles associées viennent à disparaître.

L’automatisation concerne notamment :

  • la saisie comptable ;
  • la dématérialisation des factures ;
  • la gestion de la paie ;
  • la réalisation des comptes annuels ;
  • la rédaction des statuts et création de sociétés ;
  • l’ensemble des déclarations fiscales…

Ceci dit, il y a encore quelques bastions que la digitalisation n’a pas totalement su pénétrer dans le domaine de l’expertise comptable : l’analyse de la donnée et sa traduction sous la forme de conseils et de recommandations. La raison première est certainement que le conseil a une dimension éminemment humaine, qu’elle implique une compréhension des besoins exprimés, mais aussi d’une empathie indispensable pour identifier des problèmes non perçus par le demandeur de conseil.

C’est d’ailleurs cette dimension de conseil qui donne de la valeur aux données financières, qui resteraient brutes et inexploitables pour un dirigeant d’entreprise néophyte.

Ainsi, en adoptant cette position de conseil de l’entrepreneur, grâce au temps libéré par la digitalisation, l’expert-comptable est capable de lier une véritable relation de confiance avec ce premier et notamment, de répondre à de nouvelles problématiques. Une nouvelle opportunité formidable de diversification.

Automatisation et digitalisation des cabinets d’expertise comptable : une opportunité de diversification

En supprimant une grande partie des tâches chronophages des experts-comptables, la digitalisation a permis de libérer un temps précieux à la profession qu’elle peut traduire sous la forme d’un accompagnement plus poussé dans toutes les problématiques de l’entrepreneur voire dans leur propre digitalisation.

En effet, depuis la loi PACTE, l’expert-comptable peut proposer des missions à titre accessoire à ses clients qui, jusqu’alors, étaient généralement réservés à d’autres professions réglementées. Recouvrement amiable de créance, conseil en gestion de patrimoine, conseil en investissement financier… En cumulant ces activités, l’expert-comptable peut alors couvrir de nombreuses problématiques personnelles du dirigeant d’entreprise en plus de le conseiller sur son activité professionnelle.

Expert-comptable : un conseil de qualité pour la digitalisation des entreprises ?

Au-delà des start-up de la French Tech, il existe encore de nombreux pans de l’économie qui n’ont pas encore franchi le cap de la digitalisation et du numérique tant dans la rationalisation de leur process interne que dans leur offre de service à destination de leur client.       

Forcé de se réinventer régulièrement en raison de la digitalisation, l’expert-comptable peut devenir un interlocuteur de choix pour conseiller les entrepreneurs vers une digitalisation progressive de leurs processus internes notamment comptable et financier. Gestion de la paie automatisée, suivi des KPIs financiers en temps réel, gestion des stocks… Il y a de nombreux domaines où l’expert-comptable, à l’aide d’une formation et d’une expérience de terrain adéquate, peut conseiller l’entrepreneur pour la rationalisation de ces process et le conseiller sur l’emploi des bons outils digitaux.

Selon les compétences du cabinet, les conseils en digitalisation peuvent aller plus loin en intervenant sur l’ensemble des points de la chaîne de valeur de l’entreprise.

Bien entendu, le conseil en transformation numérique ne s’adresse pas à tous les profils de cabinets, d’autant que les compétences requises semblent relativement éloignées de la formation initiale de l’expert-comptable. Il n’en demeure pas moins que la diversification des compétences des experts-comptables reste une source d’opportunité indéniable.

Dès lors, rien n’empêche de s’orienter plutôt vers du conseil en gestion de patrimoine à destination des dirigeants, une mission de conseil plus proche des compétences initiales de l’expert-comptable.

Facturez votre conseil patrimonial grâce à kwiper

L’expert-comptable pour un accompagnement personnel de l’entrepreneur dans la gestion de son patrimoine

Les entrepreneurs et dirigeants d’entreprise sont certainement les premiers demandeurs de conseil pour la gestion de leur patrimoine tant aux fins de protéger leur famille que pour l’emploi d’un éventuel produit de cession de leur entreprise.

Or, l’expert-comptable ayant fait du conseil le pilier de son activité se situe à une place de choix pour accompagner l’entrepreneur au moment opportun sur l’optimisation et l’organisation générale de son patrimoine.

Ceci étant, le conseil en gestion en patrimoine implique des connaissances transversales en fiscalité, en droit civil, en investissements financiers et immobiliers ; des compétences parfois étrangères à la formation initiale de l’expert-comptable. De plus, il s’agit d’un conseil particulier où la dimension humaine prend souvent une place importante, avec laquelle il est nécessaire de composer avec subtilité. On s’écarte alors du conseil aux entreprises, généralement plus pragmatique et direct.

Ainsi, l’expert-comptable souhaitant proposer des missions en gestion de patrimoine devra se doter d’un certain nombre de compétences au moyen d’une formation. À défaut ou en complément, il peut se doter d’un outil digital tel que kwiper permettant de dispenser des conseils patrimoniaux.

En effet, la digitalisation ne concerne pas que la profession d’expert-comptable, mais touche aussi le métier de conseil en gestion de patrimoine.

Il devient alors beaucoup plus facile et moins chronophage de dispenser des conseils en gestion de patrimoine aux entrepreneurs grâce notamment à l’établissement automatisé d’un audit patrimonial et d’une stratégie sur mesure.

Comme pour son cœur d’activité, l’expert-comptable peut alors se concentrer sur la dimension conseil et accompagnement, mais aussi mettre en place les recommandations par lui-même et/ou développer son réseau professionnel en faisant intervenir des avocats, des notaires et des professionnels de l’investissement.

Il s’agit en somme d’une nouvelle opportunité en lien avec la digitalisation de l’expert-comptable pour diversifier ses sources de chiffres d’affaires tout en fidélisant toujours plus ses clients. Bref, les opportunités liées à la digitalisation des experts-comptables sont diverses et ne cesseront de fleurir pour qui veut les saisir !

Partager cet article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Essayez kwiper dès aujourd'hui​

  • Remplissez le formulaire ci-dessous pour démarrer votre inscription.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Demande de démo gratuite

Organisons une démonstration (30 minutes). Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Mail copié !

Il ne vous reste plus qu’à copier le mail dans votre client mail
(gmail, outlook, etc…)